SPECTACLES

Chanter le conte, conter le chant


La chanteuse emprunte ce chemin de la parole après avoir étudié patiemment et passionnément les origines des chants populaires de Turquie. C’est à travers eux que
la terre d’Anatolie qui a porté et nourri tant de peuples nous livre son histoire.

 

On y retrouve la parole du peuple, puissante, spontanée, « brûlée » sous le feu de l’émotion, les poèmes chantés des aşık, ces bardes « amoureux » à la fois poètes,
chanteurs et musiciens qui ont pendant des siècles arpenté l’Anatolie et envouté le peuple de leur voix, de leur saz (luth à long manche) et de leur âme ; mais également les épopées séculaires de héros du peuple, les histoires d'amoureux légendaires et bien d'autres destinées héroïques ou simplement humaines qui sont contées par le biais de cette mémoire collective que sont les chants populaires de Turquie.

La voix de Gülay Hacer Toruk se fait tantôt conteuse, tantôt chanteuse dans un spectacle qui retourne aux sources de la parole.

 

Solo EVVEL-I ASHIKÂR

 

Rencontres "A L'ORIENT DE MON COEUR"

Poésie populaire chantée, de la tradition à l'improvisation

 

"Je suis née à Istanbul en 1974, et vis depuis en France. J'ai deux pays et dans ces deux pays, deux villes, Paris et Istanbul. Et selon que je regarde depuis l'une ou l'autre, mon Orient est ailleurs.
Cette perception changeante est à l'origine de ma démarche de chanteuse multipliée. J'ai en moi deux centres de gravité et selon que je me repose sur l'un ou sur l'autre, mes repères changent, se questionnent et explorent pour trouver l'Axis Mundi, le 5e point cardinal d'après les cultures chamaniques et lien entre les 2 mondes : la Terre et le Ciel, le monde des vivants et le monde des esprits."

 

Trois musiciens, Gülay Hacer Toruk, Emmanuelle Guigues et Khaled Aljaramani se retrouvent pour une rencontre poétique et musicale sur les traces des poètes populaires : chants traditionnels de méditerranée et musiques composées sur des poèmes de Nazim Hikmet, Faraj Bayrakdar, Yunus Emre, Jean de La Croix..

 

A travers le regard et le parcours voyageur de ces trois musiciens, les repères se confondent pour créer un autre pôle, celui de l'instant et de l'espace présents.

 

YA LEYLI

« C’est notre regard qui enferme souvent les autres dans leurs plus étroites appartenances, et c’est notre regard aussi qui peut les libérer. »

Amin Maalouf – Les identités meurtrières

 

 Un autre regard sur les musiques de la route de la soie, à travers les amours du poète Majnoun amoureux et de Leyla. Une légende très ancienne qui accompagna les caravanes de la Turquie à l’Afghanistan dont Perse de Babylone se faisait déjà l’écho

 

Gülay Hacer Toruk© 2014